LA RENCONTRE...

Si vous le permettez, j'aimerais vous présenter l'histoire de la restauration de ma Murena.

J'ai acheté cette voiture il y a 2 ans. Je cherchais une voiture hors du commun pour utiliser tous les jours.
Le choix d'un véhicule avec châssis galvanisé et carrosserie polyester s'imposait.

La voiture était en bon état, si ce n'est quelques détails.

  • L'intérieur avait souffert du soleil
  • Le moteur n'était pas d'origine.
J'en ai conclu qu'elle avait été stockée pendant un certain temps à l'extérieur et probablement n'avait-elle pas roulé suite à une casse moteur. En faisant des recherches, j'ai eu la confirmation de tout cela.

J'ai payé cette voiture +/- 3000 EURO. Elle était passée au CT.

Un petit essai pour m'apercevoir que tout fonctionne correctement avant de l'acheter puis retour au bercail...

 
 LE CHOIX

Maintenant que la décision est prise, vers quoi faut-il se diriger ?

Rester strictement d'origine ? ce qui serait logique...

Modifier la voiture pour qu'elle soit à mon goût ?

Certains vont crier au scandale, j'ai choisi la seconde solution !

Mais rassurez-vous, il sera possible de la remettre dans son état strictement d'origine sans aucunes difficultés.

Voici ce qui à été décidé :

  • Mettre une console centrale au niveau du levier de vitesses.
  • Verrouillage centralisé
  • Alarme
  • Monter 2 carbus avec système de filtre de Bagheera.
  • Monter des bas de caisse type 142cv
  • Ligne d'échappement Inox avec 4 en 1 et Devil à 2 sorties
  • Elargir et abaisser légèrement les trains roulants.
 
 LE MOTEUR

J'ai acheté à un ami un autre moteur 1600 pour 150 EURO.

Je l'ai démonté pour voir son état et j'ai acheté ce qui suit :

  • 4 pistons en cote réparation
  • Pochette de joints
  • Pompe à eau
  • Pompe à huile
  • Arbre cames -Fast road-
  • Poussoirs d'arbre cames
  • Coussinets etc...

Le bas moteur a été confié à un professionnel qui a alésé le bloc, poli le vilo, rectifié et allégé de 20% le volant moteur. Evidemment, toutes les pièces mobiles ont été mises au même poids et l'ensemble a été équilibré avec le mécanisme d'embrayage en place.

Une fois le bloc de retour, j'ai dérouillé l'extrieur à l'acide (fonte) puis je l'ai peint en noir avec une peinture RESTOM prévue pour les moteurs.

Les pièces en aluminium ont été microbillées.

Pour leur donner un bel aspect, j'ai pulvérisé un voile de peinture grise en spray (MOTIP haute t° ) puis un vernis pour alliages légers (RESTOM). Ce vernis doit être cuit au four ménager pour devenir parfaitement dur. Toute la visserie a été cadmiée.

Photo du bas moteur remonté, avec en arrière plan le volant moteur.

Le collecteurs d'échappement n'est pas en inox ! Sur les conseils d'un spécialiste hollandais, j'ai choisi un acier spécial car l'inox aurait pour habitude de se fissurer à force de subir des chocs thermiques.

Le collecteurs d'admission quant à lui, n'a rien de particulier, si ce n'est une séance de microbillage pour le nettoyer et un voile de peinture.

Photo des collecteurs d'échappement et d'admission.

Les soupapes d'admission et d'échappement sont polies "miroir". Pour ce travail, il faut les monter sur une foreuse à colonne et la faire tourner à une vitesse élevée. Ensuite, il faut les nettoyer au papier abrasif résistant à l'eau, utiliser un grain de plus en plus fin pour terminer avec une pâte à polir les chromes (Belgom ou Triomf, etc)

ATTENTION

  • pour ne pas abimer les queues de soupape avec les mâchoires du mandrin, il est impératif de rouler du papier collant "de bureau" sur leur extrémité.
  • faire attention à ne pas émousser les portées des soupapes (parties chanfreinées des têtes), ce qui pourrait nuire à l'étanchéité des soupapes dans la culasse.

Photo des soupapes polies.

L'arbre came est un type "Fast Road",dont j'ai oublié le type exact. Toujours est-il qu'il n'est pas trop pointu...ce n'est pas pour faire de la compétition !

En théorie, il faut changer les ressorts de soupape par des plus raides.

MAIS???????...!!!

L'arbre cames ayant tendance à s'user assez vite avec les ressorts d'origine, j'imagine le résultat avec des ressorts plus durs...

J'ai contacté Monsieur Cyril Gracia de chez Politecnic et je lui ai posé la question. Comme la voiture n'est pas destinée à la compétition, et que le régime moteur ne dépassera jamais 6000 tr/min, on peut remplacer les ressorts d'origines par... des ressorts d'origines !

REF : 0952255 chez Peugeot (4 euro pièce)

Photo de l'arbre à cames.

A SUIVRE TRÉS PROCHAINEMENT !